Projet Pastoral : La confiance

                                                                                                Préambule


Avant de se lancer dans l’élaboration d’un projet quel qu’il soit, il convient d’en préciser le  concept car diverses notions s’y cachent
 

La notion de temps :
Le dictionnaire nous offre une définition simple : Un projet c’est ce que l’on va faire .Il faut donc admettre que dans ce concept, s’impose d’emblée la notion de temps. Le projet n’appartient pas au passé, il s’inscrit dans un présent et un  futur. Ce futur est limité Un projet ne peut  donc s’étendre à l’infini puisqu’il annonce une réalisation concrète  qui à son tour sonnera le glas et la fin du projet .Le texte doit donc annoncer clairement  la naissance, la durée de vie et la mort du projet .Ce qui suppose une évaluation terminale des objectifs . C’est parce qu’un projet meurt qu’un autre peut naître, enclenchant ainsi une dynamique qui confirme bien qu’un établissement sans projet est moribond.

 

La  notion de sens :
Sens en terme de direction : Quels sont les objectifs poursuivis ? Un projet pourquoi faire ?
Sens en terme  d’actions : Quelles sont les actions et les réalisations qui seront menées ?
Sens en terme de signification : Quel est le message ? Pourquoi ce projet ?
A la lecture du texte, si ces principes fondamentaux ne sont pas respectés, si le lecteur ne peut pas retrouver ni l’espace, ni le temps , ni la notion de sens, alors il ne peut pas s’investir .Si le texte et le projet ne sont pas compris , ils ne peuvent être soutenus.
Le projet pastoral d’un établissement doit traverser tous les autres projets, il appartient au chef d’établissement d’en assurer la cohérence. Cela veut dire qu’il ne doit pas être cantonné aux heures déléguées à la pastorale.Al'inverse, si le rôle du chef d’établissement est d’initier les projets, il ne peut pas y avoir de projet du chef d’établissement, ni même appartenir à un individu en particulier .L’initiative doit appartenir à la communauté. Les acteurs  peuvent rentrer  alors  dans l’invention .Mais avant d’imaginer une communauté réunie dans son grand complet , réfléchissant aux mêmes objectifs et regardant dans la même direction , il faut au préalable qu’elle se connaisse , sache qui elle est et ce qu’elle veut(ou ne veut pas), qu’elle se retrouve sur un certain nombre de valeurs communes. D’où un travail en amont de connaissance et de reconnaissance
Enfin ,un projet ne peut s’écrire , ni se bâtir dans la hâte et la précipitation .Il faut donc du temps, il faut savoir prendre le temps de le concevoir : »La tyrannie de l’urgence mène à la désespérance »(Georges Oltra)


                                                                           
                                                                                                          Exprimer son humanité c’est célébrer Dieu »
Ce projet a été mené de 2005 à 2011


Outre les réalisations en matière de catéchèse ,mise en place de séances en 6ème et en 5ème permettant aux élèves volontaires de se préparer aux sacrements ,il a permis l’instauration de journées désormais banalisées qui permettent aux élèves d’exprimer leur joie de vivre , de vivre ensemble et de vivre à Ste Thérèse
*toutes les veilles de vacances sont banalisées au moins l’après midi et s’achèvent par un goûter. Toutes les classes travaillent sur un thème de culture religieuse en lien avec la catéchèse
*l’année scolaire débute par une célébration : fête de Ste Thérèse où tous les élèves quelque soit leur pratique sont conviés
*Noël est marqué également par une célébration commune   ,confection de cartes de vœux pour les personnes âgées de l’hôpital
*Pâques est marqué par des confessions, la présence des prêtres qui reçoivent les élèves volontaires même ceux qui ne sont pas baptisés
*Les prêtres sont présents dans l’établissement et visibles. Ils viennent autant que cela leur est possible, et rencontrent les élèves qui viennent à eux , certains jouent au football
*Une fois par an ,la communauté Domini( communauté de religieux) passe une journée sur l’établissement et discutent avec les élèves autour d’un thème
 

Quelques réalisations ont été suivies quelques temps puis abandonnées (difficile à mener chaque année, lourde dans l’organisation): lancer de ballons comportant un message de joie d’amitié, la semaine de l’amitié,
La première année a été balbutiante, les années qui ont suivi ont été plus créatives, puis dynamiques L’objectif a été atteint à partir de 2007.Puis lentement ,par la force de la « routine »,le dynamisme est retombé, sonnant ainsi le glas de ce projet
 

2011-2012 :proposition d’un deuxième projet ,issu du premier
  :                                                                                                  « Avoir  confiance fait vivre , avoir la foi c'est vivre »
Ce thème s’inscrit dans le thème plus large de la foi

Copyright© 2014 AEP.OGEC SAINTE THERESE

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Instagram Social Icon

P.A.O Denis Barral

Vous êtes le                                visiteurs